Extraits choisis de « Mille Mercis Maman » :

  • Merci Maman, de m’avoir donné des forces pour toute la vie.
  • Merci Maman, parce que même longtemps après qu’ils n’y soient plus, je sens encore tes bras autour de moi.
  • Merci Maman, de m’avoir prêté tes clés pour ouvrir les portes du Paradis. Dans ton trousseau, j’ai même trouvé un passe-partout.
  • Merci Maman, d’avoir sous-titré chaque fois que la vie me parlait dans une langue étrangère.
  • Merci Maman, de pouvoir devenir une lionne quand il faut me protéger.
  • Merci Maman, d’être ma boussole quand je suis perdu.
  • Merci Maman, de m’avoir fait sentir que j’étais irremplaçable.
  • Merci Maman, d’être heureuse simplement parce que je suis heureux.
  • Merci Maman, pour tous nos moments blottis l’un contre l’autre.
  • Merci Maman, de m’avoir appris que la vie n’a pas besoin d’être
    parfaite pour être merveilleuse.

Anecdotes et confidences :

Après « La Vie en Rose, Mode d’Emploi », c’est de loin le livre qui m’aura demandé le plus de temps et de préparation, et pourtant il n’aurait jamais dû paraître. Tout est parti d’un mot de quelques lignes que j’écrivais à ma maman, il y a six ans : en cherchant à le terminer sur un « Je t’aime, Maman », j’ai soudain commencé une phrase par « Merci maman pour », puis une autre, puis une autre… et c’est vite devenu un jeu et au fil des jours, semaines, années, j’ai trouvé des dizaines et des dizaines, puis des centaines, puis plus d’un millier de raisons pour lui dire « Merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci… ». Quand je l’ai fait imprimer et que je lui ai offert la première version, maman m’a dit une phrase magique qui restera à jamais gravée en moi : « Après le bonheur d’être grand-mère, c’est le plus beau cadeau que tu m’aies jamais offert ».
L’histoire aurait dû s’arrêter là.
Mais le surlendemain deux personnes ont découvert mon cadeau par hasard, ont commencé à picorer un remerciement, puis un autre plus loin, zapper, revenir en arrière, repartir d’ici ou là, etc. bref, elles ont dévoré tout mon livre et passé le mot à tout le monde autour d’elles, du style : « faut que vous le lisiez, c’est trop beau »… et moi qui pensais que cela ne pouvait intéresser que ma maman, j’ai vite découvert que ce cadeau, cet hommage, ce message, pouvait en fait être universel et faire fondre le cœur de milliers de mamans et d’enfants, ici comme à l’autre bout de la planète :-)))

Cet ouvrage est disponible uniquement à partir de 500 exemplaires en impression personnalisée dans le cadre des conférences de l’auteur (nous contacter : ici)
et prochainement en version électronique, par exemple chez
:  

                           

« Rien ne vaut une douce maman »
Léon Tolstoï